mercredi 7 mars 2012

Je n’aime pas faire la bise.


 Ceci est une confession.
Vous vous en fichez, je me doute bien mais j’ai besoin de le dire.Vous serez donc mes curés du jour.

Je n’aime pas faire la bise aux gens que je ne connais pas.
Je ne comprends pas et ne comprendrais sans doute jamais en quoi c’est plus respectueux/sympa de faire la bise à des gens que tu ne connais pas. Je préfère tellement un « bonjour » franc et sincère qu’une bise claquée sans cœur et sans volonté. Oui, vous ne me ferez pas croire que vous faites la bise de la même façon à votre pote Jean Michou depuis la maternelle et à ce pote-de-pote-de-pote que vous connaissez depuis 3 minutes et 12 secondes dans cette soirée. L’enfer est là pour moi : les soirées. Quand tu arrives et que les gens se font la bise, TOUS. On est 45 et personne ne se souviendra des prénoms mais s’pa grave, on s’claque quand même la joue c’est FUN et convivial. Non, non, non et re-non.
1.Ca prend un temps fou. 2.C’est fait sans envie.
Et si tu oses ne pas faire la bise aux 45 convives, tu passes pour l’asocial. WTF ?

Ces gens ont l'air heureux, mais c'est une légende, ils mentent !

Oui j’ai du mal avec cette coutume. C’est peut-être parce que ça suppose de tripoter le corps humain de l’autre et de se laisser envahir dans sa zone. Ce n’est même pas une histoire de microbes, de ce point de vue-là me coller à poil à la barre du métro ne me poserait pas de problèmes. Juste je crois que je ne suis pas tactile, je n’aime pas les câlins même avec mes amis, sauf quand je suis VRAIMENT triste, les tripatouillages, les bisous. Passé 17 ans, ça ne m’a plus intéressé. Je suis une fille chaleureuse n’est-ce pas ?

Au collège, je me souviens on s’en faisait même 4. Quatre bises ! Vous pouvez imaginer comment j’étais mal dans mon slip ! Heureusement au lycée on a décidé que nous étions de grandes personnes et qu’on avait la flemme, on en a fait deux.

Là pour le coup, on dirait qu'elles vont se rouler une pelle. (Et en prime le boule de Michelle.)


En attendant, je suis toujours mal à l’aise quand une personne que je connais pas – ou peu – s’approche dangereusement de moi pour me coller sa joue contre la mienne. J’aimerai m’enfuir en courant en criant « NAAAAAAN TU M’AURAAAAS PAAAS » mais les conventions sociales me rattrapent.
Relativisons les choses, j’adore faire la bise à mes amis, les vrais, pas les 200 que j’ai sur Facebook, d’autant plus quand je ne les ai pas vu depuis longtemps.
Vous saurez pour la prochaine fois, si on se connaît pas 1. Tu gardes tes distances. 2. Tu me fais un grand sourire. 3. Tu me lances un grand BONJOUR. Compris ? Maintenant que vous êtes prévenus, le prochain qui tentera de me faire la bise, je lui mets ma main manucurée dans la tronche.

3 commentaires:

  1. Roooh le drama sociétal bidon !
    Faire la bise, comme serrer la main, comme dire "bonjour" c'est uniquement de la politesse.

    Si on suit ton raisonnement, qu'est ce qu'on aurait à faire de dire "Bonjour" à un inconnu qu'on croise dans la rue? C'est vrai quoi, je le connais pas, je le reverrais sans doute jamais, ça sert à rien de lui dire "Bonjour".

    Rooh et puis la fille qui me suit dans le couloir, je vais pas lui tenir la porte ! Pourquoi faire? Je la connais pas, je m'en moque.

    Et puis ce type qui m'arrête dans la rue pour me demander son chemin... Mais qui se débrouille tout seul bon sang! C'est qui d'abord ce type?

    Et toi la petite vieille qui demande un coup de main pour porter son sac de course trop lourde... Mais démerde toi sérieux ! T'es de la famille? Nan ! Bah alors fiche moi la paix.

    ...

    Tu ne veux pas faire la bise? Ne la fait pas. Point ! Mais par pitié, n'argumente pas sur "Houlala les moeurs vieillottes de 2000 ans, nawak, j'suis pas comme ça moi, j'suis une rebelz, jfais pas la bise! J'aime pas, aucun intêrèt, ça saoule! Na!"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire !!! Heureusement qu'il y a encore des gens comme vous dans ce monde d'aujourd'hui si froid. ça me choque choque toujours quand je vois des gens âgés au debout dans le bus pendant que les jeunes sont bien assis, ou des femmes enceintes au debout...

      Encore plus une personne âgée, chargée avec ses courses dans le couloir et les gens la passent pour aller a l’ascenseur sans proposer de lui aider...

      Pardonnez mon français, je ne suis pas francophone !

      Supprimer
  2. J'suis bien d'accord, c'est pareil pour moi. Je fais la bise quand c'est nécessaire ou que les gens ne comprendront pas ou se vexeront, mais pour le reste j'évite au maximum de la faire. Je me contente d'un sourire accompagné d'un "bonjour" ou "salut".
    Pourquoi ?

    Parce que quand on y pense, on va coller sa joue sur celle de l'autre, avec une proximité que je trouve dérangeante. Et puis, les conventions sociales sont, qu'on se le dise, parfois inutiles voire totalement désuettes, dont la bise est un parfait exemple.

    Et je me fiche de passer pour une extraterrestre, au moins je ne me force pas à faire quelque chose qui me met mal à l'aise, j'assume.

    Courage et bonne continuation !

    RépondreSupprimer