vendredi 2 novembre 2012

Produits Lush


Je vais commencer par ce qui est - selon moi - le meilleur produit de tous (parmis tout ceux que j'ai pu tester) : la Karma Kream qui est une crème pour le corps, tout bêtement et qui sent juste incroyablement bon.

Sur le site, ils disent que c'est à l'odeur de Karma, autrement dit ça ne veut rien dire. Il y a de la fleur d'oranger et de l'huile d'amande douce. Bref, l'odeur est divine et très persistante, ça parfume mes fringues pour plusieurs jours donc il faut aimer ça... Concernant la texture, j'ai l'impression de mettre ma main dans du yaourt et c'est un bonheur à étaler. Elle fait bien son boulot, ma peau est douce et hydratée pour plusieurs jours. Bref, mon produit chouchou.
19.95€ les 225g








Ensuite nous avons l'exfoliant qui répond au doux nom de Copacabana. Ce truc est juste magique. Non seulement parce qu'il exfolie plutôt bien (en même temps il vaut mieux hein) et parce qu'il hydrate en même temps. Quand on s'exfolie le cuissot avec Copacabana après on n'a pas besoin de se mettre de la crème hydratante, la peau est hydratée. D'ailleurs pour certaines, ça peut être désagréable étant donné qu'on peut avoir l'impression qu'il y a un film gras sur la peau après...

A utiliser sous la douche, on se frotte, on s'exfolie avec ce petit machin, on se rince et voilà. Tralalalilou.


Quant à l'odeur, sur le site ils disent que ça sent la lavande, honnêtement je n'ai pas vraiment remarqué. Pour une fois qu'il n'y a pas une odeur très forte chez Lush...
Par contre j'ai fait la bêtise de le laisser sous ma douche et il a un peu "pourri" avec le temps, alors je ne sais pas si c'est à cause de l'humidité ou si c'est parce que je l'ai depuis 7 mois mais c'était pas tiptop, je l'ai jeté mais je pense le racheter et mieux le conserver.
10,95€ les 90g






Voilà le célèbre Doigts de Fée, connu un peu de toutes les nailistas, qui est un hydratant pour cuticules (allô la partie du corps que jamais dans ta vie tu serais dit que t'hydraterais). J'en avais déjà un peu parlé sur ce blog et je n'ai pas changé d'avis depuis, l'odeur de citron est très forte, et ce n'est pas indispensable si on n'a pas spécialement de problèmes avec ces cuticules. Après il est vrai qu'il permet aussi de ne plus avoir de petites peaux disgracieuses autour de l'ongle et pour ça c'est plutôt sympa. A noter qu'il est possible de s'en servir sur les coudes, les genoux, les autres parties sèches du corps et pour m'en être déjà servi sur la plante des pieds, je peux dire qu'il fait très bien son job. 

A noter que ce doit être l'un des produits les plus économiques de chez Lush étant donné que vu la quantité nécessaire, je pense que vous en aurez pour plusieurs années avec un pot...
10,45€ les 50g







On continue avec les mains, avec la crème pour les mains Ooohhh les Mains qui est une crème ultra sympa, à l'odeur agréable. La texture pénètre bien, c'est ludique et sympa à utiliser. Ca a longtemps été ma crème pour les mains préférée ! Problème : étant une fille pas douée, j'ai laissé le produit derrière une fenêtre en été, un jour de grand soleil, je vous laisse imaginer la suite, ma crème pour les mains a tout bonnement fondu et c'était pas franchement joli à voir. Depuis je me dis que je vais couper les bords fondus pour essayer d'en récupérer quand même un peu...




Je crois que je suis vraiment pas douée avec les produits "durs" de Lush et faut dire que je suis une fille qui aime les choses pratiques à utiliser et là même si la crème est vraiment bien, je suis frustrée de ne pas pouvoir l'emmener avec moi et d'en mettre quand bon me semble comme une crème en tube. "Euh siouplé Madame, je voudrais ça mais dans un tube." Pas chiante la fille.
8,45€ les 60g




Le produit pour les cheveux maintenant : le Marylin. Là on va rire. Le Marylin est un avant-shampoing éclaircissant pour cheveux blonds. Et vous allez me dire de suite "mais euh t'es pas blonde". En effet merci je ne suis pas blonde. En fait l'été approchant je me suis dit que j'aimerais donner quelques reflets à mes cheveux, quelque chose de très léger et de très naturel. Comme je n'ai pas les moyens - et surtout pas envie d'investir - de me faire des balayages chez le coiffeur, je me suis tournée vers ce produit que j'avais vu sur un blog (sur une brune). Résultats ? Hum soyons clairs, pas grand chose. Je vois parfois des reflets mais je pense que je suis la seule. 






En même temps j'ai du l'utiliser deux fois depuis que je l'ai donc ceci explique peut-être cela. Si je faisais des masques régulièrement peut-être que j'aurais plus de résultats. Sauf que ceci est un avant shampoing et que voyez-vous je suis une MEGA flemmarde dans la vie. Sur la boîte il est conseillé de le laisser poser 20 minutes mais sur Internet les nanas le laissent beaucoup plus longtemps, quelques heures voire la nuit entière. Ce produit a tout de même un grand mérite : il fait les cheveux incroyablement doux, merveilleusement doux. En fait, on applique, on laisse poser, on rince et on doit se laver les cheveux et bien je vous jure qu'à chaque fois je meurs d'envie de ne pas me laver les cheveux, tellement ça sent bon et que c'est doux, je voudrais juste le rincer et les garder tout doux comme ça. Je testerais peut-être un jour (ouais je suis une guedin de la chevelure t'as vu).
13,45€ les 225g





On passe à un gel douche The Olive Branch qui est un gel douche à l'huile d'olive, bergamote, mandarine. On va le dire de suite, je suis pas ultra fan pour la simple et bonne raison que je ne trouve pas l'odeur follasse et je trouve la texture étrange. Il y avait une sorte de couche de dépôt blanc au dessus du produit et forcément j'ai mélangé en secouant, ce qui donne un espèce de liquide marron clair, ça donne pas franchement envie. Mais je crois que les gels douche Lush sont tous comme ça. Ensuite, je trouve le produit hyper liquide, je suis plus habituée aux textures gels, je ne vais donc pas racheter ce produit. (Après je tiens à préciser que d'une manière générale j'ai du mal avec les produits qui sentent l'huile d'olive, à chaque fois j'ai l'impression de m'étaler une bouteille d'huile d'olive de cuisine sur la tronche.)

7,45€ les 100g





Ensuite on arrive au produit le plus WTF que j'ai testé. C'est le plus frustrant des produits Lush que j'ai. 


Il s'appelle Creamed Almond & Coconut Smoothie et c'est un savon pour la douche, enfin un smoothie de douche. Ce produit est un produit crème et il ne mousse pas du tout. En effet il laisse la peau hydratée mais j'ai vraiment pas l'impression d'être lavée après l'avoir utilisé. Ca me frustre parce que j'ai lu certains commentaires positifs sur cette petite chose et moi je ne sais pas l'utiliser. Bref c'est quelque chose qui ne m'a pas du tout convaincu mais j'en ai encore un peu et j'essaierai peut-être de l'utiliser différemment. 

Je ne le trouve pas sur le site de Lush.fr mais il est dispo sur Lush USA.






Sinon j'ai aussi testé un savon "en dur" de chez Lush, dont je me sers principalement pour me laver les mains mais je ne me souviens pas du nom et impossible de le retrouver en boutique. Cette phrase ne servait donc à rien.

Voilà. Je tiens à préciser que hormis Doigts de Fée et Marylin, tous ces produits Lush m'ont été offert par mon copain (dans un joli coffret) donc je n'ai pas "choisi" ce que je voulais mais j'aime beaucoup faire des découvertes de toutes façons !
Là clairement, après cette revue j'ai envie de courir chez Lush me racheter plein de choses. Leurs produits sont vraiment fun à utiliser.
Clairement je pense que mes prochains achats se situent dans une de ces deux listes : 
- La revue de Julielovesmac07 : http://www.youtube.com/watch?v=ngL2Q_mbuFU
J'ai envie de shampoing, après-shampoing ... Affaire à suivre !

jeudi 1 novembre 2012

God Bless America


Je tiens à signaler que je trouve l'affiche française (la 1ère) naze
et que l'affiche américaine est bien plus fun.



Non ceci n'est pas un article pour vous parler des élections américaines. 
Il n'y aurait aucun intérêt à vous parler de ça étant donné que sans doute 80% des français sont pro-Obama et que Romney est un crétin fini. Tout le monde est d'accord, ne blablatons pas plus longtemps.
Non je viens ici vous parler d'un film.
Et quel film.
Vous en avez marre des midinettes des téléréalités à deux balles ? Vous avez envie de balancer votre télé par la fenêtre ? (Je pourrais aussi vous demander pourquoi vous ne l'avez pas encore fait mais ça pourrait paraître condescendant.)
Vous rêveriez d'enfoncer un balle dans le crâne à tous les participants de Secret Story tellement ils sont laids, peu intelligents et avec un sens de l'humour aussi développé qu'une huître ? Bienvenue dans le monde de Frank. Frank c'est un pauvre mec. Il a eu une femme mais qui l'a visiblement quitté pour un mec plus jeune et plus beau. Il a une fille qui est en train de devenir une vraie peste et qui ne veut pas le voir. Il croit qu'il plaît à une jolie jeune femme de son travail jusqu'à ce que celle-ci l'accuse de harcèlement sexuel et le fasse virer. Ah oui et en plus de ça il apprend qu'il a une tumeur au cerveau et qu'il va probablement crever incessamment sous peu. Un pov type je vous dis. Qu'est ce que vous feriez à sa place ? Vous vous tireriez une balle, on est d'accord ? 
Lui décide qu'avant, il va oeuvrer pour le bien de l'humanité, il ne va pas écrire un bouquin larmoyant pour dire que nous sommes tous frères et que nous devons tous nous aimer, non il va faire mieux, il va péter un câble et défoncer les starlettes de la téléréalité. JOUISSIF
Rien que ça. 
Il va être rejoint par une nénette ado, Roxy qui pour le coup est complètement barrée. Va s'en suivre une sorte de road trip morbide où ils vont dézinguer les gens cons, irrespectueux, intolérants, cruels. Ca en fait du monde, dis comme ça.



Bref je ne vais pas vous spoiler la fin. Roxy joue incroyablement bien (et j'adore ses cheveux). Ce film est à voir.
Et qu'on ne vienne pas me dire que c'est manichéen et que c'est trop moraliste, gnia gnia. Parce qu'on va pas me dire qu'un film qui s'ouvre sur une scène où un mec explose un bébé et où une nana de 16 ans tue à coup de couteau une mère de famille, c'est moraliste. Puis pour le côté manichéen, oui ça l'est mais en même temps ce que dit l'acteur principal est vrai, même si c'est simpliste. Et qui n'a jamais rêvé de défoncer les homophobes, les racistes, et les gens cons de façon générale à coups de battes de baseball franchement ? (Je sens que je vais avoir des soucis moi). Il n'y a qu'à voir la madame(han) du Petit Journal sur les homophobes pour s'en rendre compte (c'est contre nature(han)). Bref, je m'égare. Tout ça pour dire que oui c'est manichéen mais que je pense qu'il ne faut pas voir de la morale dans ce film, c'est juste pour s'éclater, enfin je crois. C'est juste une comédie. Alors Prout aux Inrockuptibles et aux Fiches du Cinéma qui en ont fait une mauvaise critique et allez passer un bon moment.

(Ce qui est drôle c'est que maintenant quand on tape God Bless America sur Google, on tombe là dessus.)





dimanche 21 octobre 2012

Belle, Belle, Belle ... à croquer !

(bonjour titre pourri)

I'm BACK.
Enfin je ne sais pas trop en réalité.
C'est pas que je n'avais rien à dire - au contraire - mais pas envie d'écrire. Et là, la dernière fois dans ma salle de bain, je me suis dit que quand même fallait que je m'exprime sur un sujet MEGA important. Je vais vous parler produits de bôté.
Hihi.

Petite photo de famille.

J'ai découvert il y a peu les vidéos de youtubeuses beauté, et depuis j'ai abandonné ma vie sociale. J'ai découvert l'existence de produits, de marques, que même pas j'imaginais en rêve. Je passe plusieurs heures à regarder ce qu'elles racontent, comment qu'elles se maquillent et tout ça et j'ai une wishlist longue comme la chute de Félix (ouhh la référence à l'actualité). TOUT VA BIEN
Bref, une amie m'a fait découvrir une marque géniale, grandiose, magnifique : Belle à Croquer. Rien que le nom vous fait rêver ? Ceci est normal.
Mon amie m'a donné - oui donné, j'ai des amies formidables - le granité à la framboise.
Depuis j'ai acheté la gelée fraîche de kiwi et on m'a offert le fondant de beurre très doux.
C'est officiel je suis amoureuse.
Premier point important et qui contribue sans doute à mon amour pour cette marque : tous les produits sont sans PEG, sans paraben, sans phénoxyéthanol, 95% des ingrédients d'origine naturelle, bref c'est à peu près sain et ça me plait. Ma théorie c'est que de toutes façons je n'arrêterais jamais H&M et le Nutella donc autant essayer que ce que je me mette sur la tronche soit à peu près bon pour moi. 

Parlons donc de ces 3 produits en détail.

Le Granité de framboise.

C'est un masque fraîcheur pour la peau à appliquer une à deux fois par semaine sensé donner un coup d'éclat aux peaux ternes et fatigués. 
Tout d'abord le packaging est juste trop mignon. On sort le petit pot d'une boîte rose et blanche, toute fraîche. Le petit pot en lui même donne envie, un bouchon noir, et le reste en verre. C'est léger, frais, joli.
Le produit a une texture granité (non sans blague ?). Voyez c'est comme les glaces à la paille, sans la glace. L'odeur de framboise est juste divine. La couleur est framboise également et c'est tout joliii. Si je savais pas que c'était un masque pour le visage, j'aurais presque envie de le manger, le soir devant la télé à la petite cuillère, tellement c'est appétissant  Quand on regarde juste à travers le pot, on voit des petites bulles c'est chouette (j'ai 4 ans).
L'application n'est pas easy, easy, dans le sens où moi j'en ai partout sur les mains après mais bon c'est pas bien grave. 
On laisse poser et on rince. Si on laisse poser trop longtemps, la peau commence à chauffer, à tirailler, c'est pas franchement agréable, donc il est important de bien respecter le temps de pose qui est de 5 à 10 minutes.
Concernant ses effets, bon alors, là on ne va pas se mentir, c'est pas le produit du siècle, y'a pas une énorme différence avant-après. En même temps, je ne pense pas que ce soit fait pour ça. Pour moi c'est juste un produit plaisir, qui vous laisse la peau douce et délicatement parfumée après. Y'a pas 35 effets à attendre je pense. Un pur produit plaisir et sympa à utiliser de temps en temps.
Pot de 50ml.



La gelée fraîche de kiwi. 

Exfoliant doux qui purifie le visage et élimine le teint. 
Le packaging est idem que le granité. 
La texture est - dieu comme c'est étonnant - une gelée verte avec des petits grains noirs. On a vraiment l'impression d'avoir un kiwi mixé dans son pot. Quand on ouvre le pot et qu'on secoue, ça bloblote. Hihi (trop kikoolol).
L'odeur est pas fifoufolle mais en même temps un kiwi n'a pas spécialement d'odeur... Bref on applique, on exfolie et là ô miracle, la peau est purifiée, toute fraîche. Et là j'ai envie de dire, t'as tout gagné dans la vie étant donné que tu associes le plaisir d'utiliser un produit tout frais, tout joli avec quelque chose qui fonctionne plutôt bien. Et là tralalilou tu peux faire la danse de la joie dans ta salle de bain. Bon pour celles qui s'attendent à un produit qui va leur arracher la peau façon Karsher, faut pas rêver, ceci est un exfoliant doux donc si vous voulez un truc plus décapant, oubliez.
Pot de 50ml.



Le fondant de beurre très doux

Dernier arrivé dans ma modeste collection, ceci est - comme le nom l'indique - un beurre pour le corps. 
J'ai pas franchement de recul dessus, mais je peux déjà vous parler odeur et texture.
La texture est hyper liquide, pour un beurre, c'est un peu merdique pour l'appliquer, mais bon on s'en sort. J'ai un peu l'impression de plonger ma main dans la crème anglaise à chaque fois, ce qui pourrait être un sacré bon point pour certaines ne l'est pas pour moi puisque je n'aime pas la crème anglaise (oui je sais, flagellez-moi).
L'odeur est ... étrange. Ca ne sent pas mauvais, ça sent le petit beurre fondu en fait. Ce qui est plutôt sympa mais qui pourrait être amélioré parce qu'une fois sur le corps, l'odeur est un peu écoeurante. Enfin bon, il faut vraiment mettre le nez sur la peau pour se rendre compte de quelque chose donc ce n'est pas franchement handicapant socialement parlant. Sinon côté hydratation, je dirais qu'il fait bien son boulot, je l'ai mis tout à l'heure et je viens de me tripoter la jambe (je sais ce que vous avez pensé bande de pervers) et elle est toute douce. Donc je pense continuer à utiliser ce produit avec plaisir mais si vous pouviez leur dire chez Belle à Croquer d'améliorer un tout petit peu l'odeur, ça m'arrangerait. 



Hum voilà. 
Ha oui et aussi quand même : pour le granité à la framboise la durée de conservation une fois le pot ouvert est de 3 mois, 6 mois pour la gelée de kiwi et je viens de griller que le beurre pour le corps avait une date de péremption (juillet 2013), hum étrange. Je trouve ces durées vachement courtes. OUI je sais, comme il n'y a pas de paraben et autres conservateurs faut pas s'attendre à des miracles hein, tu peux pas avoir le beurre et l'argent du beurre ma pov'dame. Je le précise quand même pour celles que ça pourrait rebuter. Et puis de façon si j'en ai encore les dates de péremption passées, je continuerai à les utiliser, moi brave et vaillante et si je me retrouve avec des pustules vertes on saura pourquoi.

Bon sinon, le gros avantage c'est quand même le prix. N'oubliez pas que moi étudiante, donc moi toujours vous proposer des trucs à des prix abordables. 
Ces produits sont trouvables en hypermarché (Carrefour est ton ami) entre 8 et 12 euros. Tu fais la danse de la joie ? C'est normal.

Bon sinon ils ont carrément plein d'autres produits qui me font trop envie, du style l'élixir de pomme d'amour (crème de nuit), l'embellisseur peau de pêche, la rosée de concombre (sérum pour les yeux), la mousse tentation chocolat (masque pour le corps) et bien entendu la star de Belle à Croquer le nuage de crème à la guimauve (masque visage). 

Voilà. Je tiens à vous rappeler que Noël c'est bientôt et que dans ma culture on fait des cadeaux pour Halloween. 

dimanche 23 septembre 2012

Charlie Hebdo mon amour...


On a reproché à Charlie Hebdo d'être irresponsable, que ce n'était pas opportun de sortir de telles caricatures, que c'était de l'opportunisme marketing pour faire vendre plus... et j'en passe. 

Moi je voudrais juste revenir sur l'essence même de Charlie Hebdo. Parce que c'est bien joli de dire "OH MON DIEU ILS CARICATURENT MAHOMET" quand on n'a jamais ouvert un Charlie Hebdo et qu'on ne connaît pas la ligne directrice du journal.
Charlie Hebdo leur credo c'est de traiter de l'actualité, sans rien s'interdire, de façon vulgaire et parfois violente (il faut le dire). Charlie Hebdo vit depuis 20 ans sans publicité, sans actionnaires, une totale liberté d'actions et d'expression. Aucune pression derrière, ils tapent sur tout et sur tout le monde sans faire avec les sensibilités des uns et des autres. 
Partant de là, au vu de l'actualité, je vous le demande, qu'aurait du faire Charlie Hebdo ? S'abstenir de traiter de l'actualité à leur façon ? Au nom de quoi ? Pour arranger les extrémistes  ? 

On parle de responsabilité. Parce que Charlie Hebdo doit se sentir responsable de la bêtise humaine ? Parce que c'est l'extrémisme c'est la faute à Charlie Hebdo ? 
Et si on mettait plutôt en cause l'Etat français qui abandonne ses jeunes dans les cités et qui se tournent vers l'extrémisme ? Parce qu'ils sont bien gentils là les hommes politiques à parler de responsabilité mais je pense qu'il ne faut pas inverser les rôles. 

C'est même pas la couverture qui pose problème mais 3 pauvres dessins au dos du journal. Si Charlie Hebdo s'interdit ça, la liberté d'expression en France serait sacrément en danger. 
Puis pour acheter Charlie Hebdo de temps en temps et avoir parcouru en long en large et en travers le livre qu'on m'a offert "Charlie Hebdo Les 1000 unes 1992/2011", Charlie Hebdo c'est bien plus que de la caricature pour faire polémique, Charlie Hebdo dénonce chaque semaine les politiques, les religieux, leurs contradictions et ce depuis 20ans.
Mesdames et Messieurs avant de vous insurger pour 3 dessins que vous avez aperçu, achetez le journal et lisez-le, réfléchissez. Achetez-le aussi en dehors des périodes de polémique, histoire de vous faire une idée. Puis qu'on ne vienne pas me dire que Charlie Hebdo tape plus sur les musulmans que sur les autres, croyez-moi les juifs et les musulmans en prennent plein la poire aussi. On a critiqué le journal avant même qu'il sorte en kiosque et j'ai bien l'impression que de nombreuses personnes qui critiquent n'ont pas ouvert le journal... parce que croyez-le ou non il y a plein de choses intéressantes dans le journal et qu'ils sont très loin de ne parler que de ça à l'intérieur (si si je vous jure).

Puis revenons aussi sur l'opportunisme marketing. On n'est pas chez les Bisounours je vais pas faire genre "oh mais non rien à voir avec le marketing, c'est juste une question de liberté d'expression". Oui j'ai envie de dire Charlie Hebdo cherche à faire du fric. Non sans blague ? Encore une fois Charlie Hebdo ne vit que grâce à ses ventes alors qu'ils cherchent à vendre ne me choque pas plus que ça. Et croyez-moi je préfère acheter un Charlie Hebdo qu'un Libé si j'ai envie qu'on me parle sans langue de bois. Quand certains journalistes travaillant pour des grands groupes accusent Charlie Hebdo de vouloir faire du fric, c'est l'hôpital qui se fout de la charité !
Puis encore une fois on inverse les rôles, ce sont les extrémistes qui font de ces caricatures leurs fonds de commerce, qui s'en servent pour propager la haine.


"Si on commence à se poser la question de savoir si on a le droit de dessiner ou pas Mahomet, si c'est dangereux ou pas de le faire, la question d'après ça va être 'Est-ce qu'on peut représenter des musulmans dans le journal ?', puis la question d'après ça va être 'est-ce qu'on peut représenter des êtres humains dans le journal ?', etc., et à la fin on ne représentera plus rien, et la poignée d'extrémistes qui s'agitent dans le monde et en France aura gagné".
Charb.


Pour étayer le propos et je vous invite vraiment à lire tous ça si le sujet vous intéresse ! 








samedi 1 septembre 2012

L'Ombre du vent - Carlos Ruiz Zafon

Je reviens ici vous parler lecture. D'un petit bijou que je viens juste de finir.



C'est l'histoire d'un petit garçon qu'un jour son père emmène au Cimetière des Livres Oubliés. Le petit garçon découvre alors un livre, L'Ombre du Vent de Julian Carax, le petit garçon va au fur et à mesure de sa vie vouloir comprendre qui est ce Julian Carax et quelle est son histoire, s'en suit une histoire formidable où la réalité se mêle à la fiction, où les histoires se mêlent, s'entremêlent et se démêlent. On part dans un formidable roman d'amitié, d'aventures et d'amour. Oui tout ça à la fois. 
C'est poétique, doux, intrigant, délicat, fascinant. Le cadre et le nom des lieux sont presque magiques, le Barcelone de 1919 à 1955. Le ton est juste, les personnages vrais, les sentiments si bien décrits ...
Argh ça m'ennuie parce que j'ai vraiment adoré ce livre et que j'aimerais donner envie de le lire aux gens qui passent ici et je ne trouve pas les mots, j'ai peur de trop en dire ou pas assez.


Ce livre, qui finalement parle de livres, vous réconcilie avec la lecture, vous donne envie de tout lire, de tout dévorer, parce que chaque livre est finalement une rencontre. La lecture c'est quelque chose de très intime pour moi, quelque chose que j'ai toujours adoré faire plus ou moins et ce livre montre à quel point lire un livre peut être une aventure. 
Le plus drôle c'est que je suis tombée sur ce livre un peu "par hasard". C'est l'homme qui me l'a conseillé en me disant qu'une fois dedans il n'avait pas pu en décrocher. J'aime bien lire des livres que j'ai découverts par hasard, qu'on m'a offert ou qu'on m'a prêté, des livres que je n'aurais sans doute pas acheter de moi-même. C'est encore plus délicieux je trouve. Je l'ai lu en moins d'une semaine, je pense que c'est bon signe.


« Béa prétend que l'art de la lecture meurt de mort lente, que c'est un rituel intime, qu'un livre est un miroir où nous trouvons seulement ce que nous portons déjà en nous, que lire c'est engager son esprit et son âme, des biens qui se font de plus en plus rares. » L'Ombre du Vent.


vendredi 24 août 2012

GIRLS - Coup de coeur incommensurable !



Non je ne viens pas vous parler du magazine que j'aurais découvert environ 20 ans après tout le monde mais bien de la série qui est juste GENIALE.

C'est Madmoizelle qui en a parlé et qui m'a donné envie.
J'ai téléchargé. J'ai pas regardé de suite.
Et je m'y suis mise cette semaine et j'ai ADORE.
Beaucoup compare avec Sex & The City mais je dirais RIEN A VOIR. Les deux séries ont le même pitch "4 nanas à NY" mais ça s'arrête là. Girls est frais, Girls est complètement barré, Girls est réaliste.

Bon allez je vous raconte.

Il y a Hannah que je qualifierais de personnage principal et qui est juste géniallissime. Elle n'est pas très jolie, rondouillette, elle voudrait être écrivain, elle n'a pas de job, ses parents lui ont coupé les vivres, et par dessus tout ça elle a un plan cul qui est complètement barge. Je l'adore. Je l'adore parce qu'elle est vraie, elle est folasse. C'est genre la fille un peu looseuse qu'on ne voudrait pas être mais qu'on adorait avoir pour copine. 

Hannah. Hannah c'est vous, c'est moi. Définitivement une fille du 21ème siècle.

Il y a Marnie, qui est la coloc et meilleure amie d'Hannah, une fille sage, responsable avec son mec depuis 4 ans. Elle a un job, elle est jolie, bien maquillée. Un peu coincée. Au premier abord comme ça elle n'est pas très funky MAIS il faut se méfier de l'eau qui dort.

Marnie. Je suis jolie et PARFAITE.

Il y a Jessa. Jessa qui a passé son temps à voyager et qui revient à NY. Elle a un style vestimentaire que j'adore. Elle est jolie, hyppie, provocante, un peu paumée, un peu dingue. Elle prend les choses comme elles viennent. Elle est résolument ULTRA COOL. Non négligeable : elle a un sourire magnifique. 

Jessa. 

Puis Shoshanna qui est TOTALEMENT barrée. Cette fille vit dans un autre monde. Elle fait un peu psychopathe sur les bords. Elle est étudiante et vit en coloc avec Jessa qui est aussi sa cousine. Elle a un ENORME secret que je ne peux révéler sans spoiler. La scène où elle prend du crack et court dans la rue à moitié à poil est sans doute l'un des trucs les plus drôles que j'ai vu dans une série dernièrement.

Shoshanna 



La série pose des questions sur des situations qu'on a toutes déjà vécues de près ou de loin : les plans cul, la drogue, l'avortement, la virginité, l'envie de devenir "soi", l'envie de réussir professionnellement, la difficulté de trouver un job, l'amour, les relations longues, la colocation, les jobs foireux ... 
Cette série est VRAIE sans être chiante. Elle te parle de trucs ou tu te dis "Mais oui c'est trop çaaa!". On est loin, très loin de Carrie et de ses amis friquées à NY... ! 
Petites infos : Lena Dunham la créatrice de la série c'est Hannah ... et la série est produite par Judd Appatow. 
Et la saison 2 n'arrive qu'en janvier 2013, snif que ça va être long !
Bref il y a des gens qui en parlent mieux que moi donc allez lire ces gens et surtout téléchargez cette série VITE, TRES VITE. 

jeudi 16 août 2012

Kiko Silky Top 399

On continue l'annuaire verniesque avec ... une petite merveille signée Kiko !
Un vernis holo, de la collection Lavish Oriental Automne 2012 (qui est juste une bombe soit dit en passant).
Les vernis holo évidemment je conno (OK JE SORS).
Mais ça ne m'avait jamais plus branché que ça. Ouais c'était joli mais pas mon style.
Jusqu'à ce que Ozotic (la Rolls Royce des vernis holo) annonce qu'ils n'en produiraient plus. Evidemment comme ça va devenir rare je me suis dit que ce serait cool d'en avoir. Seulement mettre 13.99€ (sans fdp) dans un vernis, c'est pas franchement ma came.
Puis Kiko m'a tuer. Comme d'hab.
Leur nouvelle collection comprend 4 vernis holo.
Peacock Green
Silky Taupe
Steel Grey
Jewel Pink

J'ai craqué pour Silky Taupe pour diverses raisons. J'hésitais avec le gris mais des gris j'e ai déjà alors que là un beige doré, bah euh c'est plutôt inédit comme couleur. Le rose j'avais peur qu'il soit trop cheap et le bleu a l'air magnifique mais des bleus j'en ai plein (on en a jamais assez me dire vous). Voilà mon choix s'est porté vers le Silky Taupe.
Question application soyons clairs: elle est merdique. Des trous dans la manucure, des traces de pinceaux. J'ai mis 3 couches pour que ça ressemble à qqch et c'est loin d'être parfait.
Par contre ce qui est juste MERVEILLEUX, c'est le temps de séchage. VRAIMENT. Je suis méga épatée. En deux temps, trois mouvements il était sec. Ce qui permet au final de mettre 15 couches de vernis si ça vous chante. Et le tout sans trace de draps, de cheveux ou de tout autre choses pas jolies...

Passons au vernis en lui même.
Sans soleil, c'est un vernis beige / doré, impossible à vraiment décrire. Moi je trouve qu'il fait très classe. En fait j'ai l'impression d'avoir du sable doré sur les ongles. Rien que ça.
Par contre au soleil: quel splendeur! Bon je connaissais un peu le coté magique des holo donc rien de ouf à ce niveau-là mais c'est quand même chouette de voir les effets en vrai. Bref, je crois que je l'aime d'amour. D'AMOUR.
Et quelque chose me dit que ces vernis vont cartonner ... A ce prix franchement ... 4.90 € !
Sinon si vous voulez craquer du slip allez donc voir les visuelles et les swatch de la collection Lavish Oriental de Kiko, c'est juste à tomber et moi qui ne suis pas très maquillage (disons que je préfère dépenser en fringues), il se pourrait que je craque ...

Ah oui et par contre c'est une vraie merde à photographier mais avec mon téléphone j'ai des photos pas trop dégueulasses.

(Pour le titre je l'ai écrit comme ça à la base, je voulais changer mais j'ai trouvé le lapsus plutôt révélateur alors j'ai laissé ...)










vendredi 10 août 2012

Kiko Mint Milk

On commence ce défi verniesque avec ce qui est désormais devenu un classique : la couleur mint.
Je l'aime d'amour et de tendresse cette couleur. Elle est à la fois toute douce et elle illumine vraiment les journées d'été.
Bref, je kiffe.
Je l'ai pimpé avec le Mavala Sparkling Blue parce que je trouvais ça zoli. 
Voili voilu. J'ai hésité à le pimper avec le Aqua Splash de H&M pi en fait non et quand je vois le résultat sur Glitter & Nails je me dis que peut-être j'aurais du mais c'est pas grave, une autre fois !




Sont pas choux côte à côte ? (OK JE SORS)


mercredi 8 août 2012

Faut qu'on Cause(tte) !

Je reviens ici vous parler du magazine Causette et plus généralement de mon rapport aux féministes, au féminisme et à la presse dite féminine.

Causette, je connaissais sans jamais avoir sauté le pas de l'acheter parce que j''ai beau être féministe dans l'âme j'ai énormément de mal à me reconnaître dans les mouvements féministes aujourd'hui et même dans l'expression "féministe" qui me paraît dépassée, connotée négativement et qui ne me correspond pas. La plupart des choses revdendiquées sont valables mais ce sont les moyens mis en oeuvre qui souvent me dérangent.
Et Causette, auto-proclamée magazine féministe ne m'attirait pas plus que ça. Jusqu'à ce que je cède, parce que mine de rien, je lis toujours plus ou moins les articles sur le féminisme, les articles féministes, je suis l'actu à ce sujet, ça m'intrigue, ça me fascine et ça m'emmerde aussi.
Bref, j'ai acheté Causette et j'ai bien aimé.





Les sujets sont intéressants et c'est vrai que l'angle est nouveau, bien moins racoleur que Grazia Glamour & co. Ca parle de plein de choses.
Je n'ai pas retrouvé le ton agressif que je déteste tant chez les féministes. Je n'ai pas retrouvé les revendications à tout prix, pour tout et n'importequoi. Je n'ai pas retrouvé cette vision "trop féministe" des choses à voir le mal partout, tout le temps, à voir de la domination masculine partout (coucou la barbe !). Parce que égalité des sexes okay, que la femme ait autant de droits que les hommes okay mais pas à tout prix, pas n'importe comment. Puis demander l'égalité pour l'égalité j'y peux rien, je ne trouve pas ça pertinent. Nous sommes deux entités différentes, les hommes et les femmes,  par définition nous ne pouvons réclamer une égalité parfaite. Cela ne signifie pas pour autant que l'une des deux entités doit prendre le pas sur l'autre. Voilà un peu ma vision du féminisme.

Et j'ai acheté le hors série Causette, et là c'est le drame. J'ai trouvé le ton plus agressif et le magazine en lui-même était moins intéressant, juste une compilation des innovations pour femmes WTF (le blanchiment de l'anus par exemple).





Je trouve que Causette au-delà de ces atouts non négligeables tend lui aussi à tomber dans certains travers. Déjà le slogan ne me plaît pas mais alors pas du tout : "Plus féminine du cerveau que du capiton!" Euh WTF ? Il y aurait un cerveau féminin ? Puis qu'est ce que ça veut dire ? Que toutes celles qui se préoccupent de leurs capitons ne sont que des filles stupides, superficielles ? Ils mettent en couv' des filles "normales", sans retouches et très peu maquillées, et j'avoue que ça fait du bien mais est ce que ça signifie qu'une fille ne peut pas à la fois se maquiller et lire des choses intelligentes ?
Depuis ma tendre jeunesse, je crois que c'est l'un de mes plus "grands" combats, dire que OUI on peut faire des études et prendre soin de soi. Que ce n'est pas parce qu'on passe 3h à regarder des blogs mode qu'on ne peut pas devenir magistrate (et inversement d'ailleurs on peut devenir coiffeuse en lisant Sartre). Bref, les femmes d'aujourd'hui sont multiples, plurielles, toutes différentes, généraliser et faire des magazines dits féminins finalement c'est ça qui est con que ce soit Grazia ou Causette. Parce que au final les articles dans Causette peuvent aussi intéresser les hommes et quel mec n'a jamais ouvert le "elle" de sa copine franchement ?

C'est ça qui m'ennuie, c'est que quoi que tu lises tu es forcément mise dans une case. Si tu lis Grazia tu es forcément amenée à devenir une quiche sans nom et sans capacité de réflexion. Si tu lis Causette, tu es une nana qui ne se maquille pas (bah non c'est réservé aux quiches le maquillage) et une féministe enragée. J'aime pas ce côté "revendication" de Causette, "nous on vous instruit", "nous on est plus intelligent que les autres magazines féminins", "avant vous lisiez des magazines opressants mais heureusement nous sommes là pour vous en affranchir".
Ces distinctions m'emmerdent. Dans tous les cas j'ai l'impression d'être prise pour une conne. Parce que je trouve que Causette au final avec sa volonté de nous affranchir et de nous dire d'arrêter de lire les Glamour & co nous prend aussi pour des connes. Je ne sais pas vous mais moi quand je lis Glamour ou Grazia, je ne prends pas au pied de la lettre ce qu'ils me racontent et je suis la première à trouver injuste que les femmes du magazine soient toutes des mannequins taille 34 et la première à trouver que leurs conseils pour faire des régimes sont cons, mais je le lis parce que j'aime la mode, j'aime voir ce qu'ils se passe dans la mode, j'aime en apprendre sur tout et n'importequoi même si l'info est futile. Il faut lire ces magazines avec du recul et ne pas croire que les filles du magazine sont le standard, la norme. La majorité des filles ont ce recul là je pense à l'heure actuelle et sous entendre - comme le fait Causette - que nous ne sommes que de pauvres nénettes complètement soumises à ces magazines sans capacité de réflexion, oui c'est nous prendre pour des connes. 

Une des couv les + WTF de Glamour.
"Je t'aime donc je fouine" SERIEUSEMENT ?
Et "Dernière mode : on retouche ses photos perso",
SERIEUSEMENT (X2) ?


Sans oublier qu'à l'heure actuelle il y a certaines choses qui restent des "passions" typiquement féminines. Je ne vais pas vous parler de cuisine ou de couture, on n'est plus en 1940 mais on peut prendre pour exemple le maquillage, le vernis, les robes, les jupes, les chaussures à talons ... Alors OUI je sais, il y a des couturiers qui ont sorti des jupes pour hommes et du maquillage pour hommes et après tout WHY NOT (même si personnellement je trouve ça TRES watzefeuk) mais à partir du moment où ces produits restent encore réservés aux femmes, ça ne me paraît pas totalement stupide que de faire des magazines dits "féminins" qui parlent de ça. Je ne dis pas que toutes les filles se maquillent et portent des jupes, je dis juste que les personnes dans le monde qui font ça sont des femmes.



Puis mettre en couv des filles filiformes c'est naze OKAY mais mettre en couv des filles non maquillées c'est tout aussi peu représentatif. OUI il y a des filles qui se maquillent tous les jours et d'autres pas du tout. Il faudrait un magazine qui traite beauté, qui traite d'actualité, qui traite de féminisme, de sport...etc, et qui mettent en couv une fille ultra lookée au mois de juin et une fille plus simple au mois de juillet pour VRAIMENT représenter TOUTES les femmes. Au final Causette est aussi peu représentatif de la femme que les autres, même si lui c'est sûr a le mérite de nous faire décomplexer. Même si du coup il engendre d'autres complexes. Après avoir lu les deux Causette, je me suis souvenue de tous les Glamour et Grazia que j'avais achetés au cours des 8 dernières années et je me suis dit que WAHOU je devrais être sacrément conne alors ... Causette nous culpabilise (un peu) d'acheter des magazines futiles et ça, ça me dérange.

 Si juste on arrêtait de faire des magazines dits "féminins" et si on appelait juste ça "magazine mode & beauté" "magazine d'actualités" ? Faire des magazines non pas en fonction d'un genre mais bien des centres d'intérêts ... Ouais ce serait chouette.

En attendant, je continuerais à acheter Grazia et Causette si ça me chante.

mardi 31 juillet 2012

Sexe, couple, spécialiste du frifi.

Ceci est un article RE-FLE-XION.
Alors réflexionnons ensemble.
Je m'interroge.
Sur les gens. L'amour. Le couple. Le sexe. Toussa Toussa.
A toutes celles et ceux qui se poseraient la question, non je ne m'interroge pas sur tout ça parce que ça va mal dans mon couple, merci ça va très bien et même si ça n'allait pas je ne le dirais pas ici (poilokiki).



Je me demande ce qui fait qu'un couple dure, je me demande s'il y a une recette miracle, je me demande comment on fait pour aimer tout le temps l'autre pendant longtemps, comment on fait pour avoir encore envie de baiser, je me demande comment font les mères de famille qui ont les enfants, un travail et qui ont encore envie de faire du sekse, je me demande s'il y a un bon timing pour décider de vivre ensemble/se marier/avoir des enfants (pas forcément dans cet ordre), comment on fait pour résister à la tentation...
Tout ça, tout ça. J'ai envie de dire que des milliers de gens se sont posés, se posent et se poseront encore les mêmes questions. Des centaines de psy, de magazines, de gens expérimentés y ont répondu, de façon plus ou moins biens, mais au final personne n'a vraiment la réponse. Pas de recette miracle. Pourtant moi petite jeune inexpérimentée j'aimerais avoir la recette miracle. OUAIS D'ABORD.
Je vous préviens cet article va partir en cacahuète parce que ça va être de la réflexion EN VRAC.

Pour vous situer un peu le truc.

J'ai 23 ans, je pense que je peux dire avoir aimé vraiment dans ma vie 2 ou 3 fois (à partir de mes 15 ans, je ne compte pas avant) et j'ai eu 2 relations importantes, sérieuses, de celles où tu te dis "tiens ce serait chouette que ça dure un peu plus longtemps qu'une pile Duracell". Je n'ai pas spécialement papilloné entre tout ça, même si j'ai beaucoup fait la fête, j'ai beaucoup dragué, flirté, kissouillé. 

Après, j'ai ce que l'on appelle des ami(e)s, des copines et vous savez quoi ? Les filles ça parle (le roulé boulé de Ross) ! Les filles ça parle cul, bite, poils, nichons et ça parle aussi sentiments, love-love, engagement, papillon, bisounours toussa, toussa. Autour de moi il y a donc toutes sortes de filles, des "en couple depuis longtemps mais que ça va pas", "des en couple depuis longtemps mais que ça va", "des fraichement célibataires" "des célibataires de longue date", "des papillonneuses" "celles qui alternent longue relation et papillonages", "celles qui ne sont pas en couple depuis longtemps" (ETC) des hétéros, des lesbiennes. BREF il faut de tout pour faire un monde.
Et moi j'aime bien écouter mes copines, moi j'aime bien lire aussi ce qui se passe sur les forums notamment les forums madz où plein de nanas racontent leurs histoires de fesses et/ou de coeur. C'est fou comme on en apprend.
Et c'est comme partout, on arrive avec des certitudes, des croyances biens ancrées, des choses dont on est sûr, puis on ressort toute chamboulée, parce qu'il n'y a pas de code, pas de règle et qu'on ne sait jamais sur quoi on va tomber.


 

Génération perturbée.

Ce qui ressort quand même de tout ça, c'est que notre génération est toute cabossée. Nous prenons tous plus ou moins nos grands parents comme symbole de l'amour suprême, de l'amour qui dure, alors que dans le fond on sait très bien que ce qui a empêché nos grands parents de se séparer c'est plus la morale, la bienséance, les enfants, le manque de revenus pour madame, que l'amour durable et éternel. N'empêche qu'on admire tous ça, cette dévotion. Pourtant en tant que fille je ne suis pas sûre que la situation de ma grand mère était plus enviable que la mienne. Ma grand mère n'avait pas de salaire à elle, ma grand mère - si on en croit les spécialistes sur le sujet (LOL) - n'a sans doute du jamais connaître le plaisir sexuel (du moins pas comme nous). Est ce qu'elle a pour autant été plus malheureuse ? Je ne sais pas. Si on généralise un peu, on peut se dire que certes la situation de nos grands parents étaient moins enviables que la nôtre, il y avait peu de place pour le plaisir, pour les loisirs tout ça, tout ça. 

Nous, nous sommes LA génération du plaisir, la génération Y comme aiment dire les spécialistes. Plus je réfléchis, plus je me dis que j'en suis la parfaite petite représentante. Mon boulot me paraît chiant, je ne fais aucun effort et je n'envisage pas de faire la même chose toute ma vie, j'ai envie de bouger. Nos parents c'est la génération de la libéralisation, sea, sex & sun, vas-y que je te crame mon soutien gorge à la tronche et que je divorce dans la foulée et tant pis pour les enfants. Ouais c'est un peu ça. Nous sommes des enfants de divorcés. Et s'ils n'ont pas divorcé, on les a vu se déchirer pour une raison ou une autre. Rares sont aujourd'hui mes amis dont les parents vivent encore ensemble et ont l'air à peu près heureux. Et dans tout ça, il y a nous. PAUME. 

Quel est le rapport avec le couple ? Le rapport c'est que souvent on n'y croit plus. Si nos parents en se mariant y croyaient sans doute encore et qu'ils ont déchanté plus tard, nous on a 20 ans et on sait très bien qu'on ne passera pas 60 ans avec la même personne. Ouais. On espère hein, on l'espère fort, sinon on se contenterait de vivre en célibataire toute notre vie mais on n'y croit quand même pas. Et pire quand on voit qu'un couple a l'air de fonctionner sur du long terme on se dit que forcément c'est louche, l'un va voir ailleurs ou alors ils n'ont plus de vie sexuelle ...


 

Liberté, indépendance, couple, révolution sexuelle, orgasme, plaisir ...

Le deuxième souci je dirais que c'est aussi que notre société recherche le plaisir, le plaisir, le plaisir. Qu'il soit sexuel ou pas. Société de consommation, bonjour. Je prends, je consomme, je jette, que ce soit ta bite ou un jean. Le couple est alors vu comme un carcan, un truc fondamentalement mauvais qui nous empêcherait nous de nous épanouir. Je trouve que c'est encore plus vrai chez nous les filles qui sommes des produits de la libéralisation de la femme, où il y a une sorte de "pression" à nous épanouir personnellement, dans notre carrière, dans le sexe, où finalement il est presque mal vu aujourd'hui d'être heureuse juste en ayant sa vie de famille comme "passion". 

Encore une fois j'en suis la parfaite petite représentante. J'ai peur en me mettant en couple de perdre ma liberté, j'ai peur de perdre en indépendance, j'ai peur d'avoir moins de temps pour moi. Je me fais passer avant mon couple. Du moins j'essaie, parce que dans les faits ce n'est pas vraiment ça. Dans le fond je suis une midinette comme les autres. C'est une question qui revient énormément ça, la question de savoir concilier liberté, indépendance et couple. C'est quelque chose qui turlupine énormément notre génération. Nous sommes d'autant plus persuadés que savoir garder du temps pour soi et faire des choses pour soi sont les clés de la durée d'un couple. J'ai envie de dire on en verra les résultats dans 30 ans.

Alors c'est quoi le secret ?

La question du timing dans un couple pose énormément de questions aussi. Je connais des gens qui habitent ensemble très vite, d'autres qui attendent un peu, d'autres qui attendent longtemps. C'est une question d'âge, de maturité, de se sentir prêt aussi. C'est sûr. Mais j'entends aussi tellement de gens dire que vivre en couple, ça change tout, ça gâche tout. Je me demande si au final il y a un bon moment pour ça.
Puis l'usure. Il y a cette période folle du début où tu te jettes sur l'autre sans arrêt, où ton corps réclame son corps, sans cesse, envers et contre tout. Puis ça se calme. Et je mets au défi quiconque de me dire que cette période là ne lui manque pas, ne serait-ce qu'un peu.  J'ai lu sur Internet, que les seuls couples pour lesquels cet état durait c'était ceux qui étaient éloignés géographiquement ou qui espacent leurs rencontres. Mais il y a un moment où ce n'est plus possible, il y a forcément un moment où tu crées une intimité, où tu as envie de plus, tu as envie de partager autre chose qu'une folle nuit de baise.

Alors c'est QUOI le secret ?
Evidemment, j'ai 23 ans, je n'ai pas la réponse à cette question (vous vous attendiez à quoi hein franchement ?).



Respecter les goûts de l'autre


Du haut de ma formidable expérience je peux juste dire deux choses (follement passionnantes). Avoir les mêmes goûts musicaux, cinématographiques, culinaires, culturels dans le fond on s'en fout. VRAIMENT. Bon évidemment si vous, vous passez vos week-end en boîte et que votre copain ne jure que par les longues soirées pépères à lire au coin du feu, vous risquez d'avoir quelques soucis, et encore que... rien n'est incompatible. L'important au final c'est de respecter les goûts de l'autre et d'être curieux des passions et la vie de l'autre. Si votre partenaire est trop con pour avoir envie de découvrir ce que vous aimez, et s'intéresser à vos passions, votre vie, larguez-le, ça sert à rien. S'il déteste les chevaux, vous ne lui ferez pas aimer l'équitation. Par contre si vous ne jurez que par les films d'auteurs kazakhs et que lui aime les super productions hollywoodiennes, ça ne peut pas vous faire de mal de temps en temps d'aller vous faire un blockbuster et au pire si vous n'avez pas aimé, ça vous vaudra un super débat après et ça c'est cool. Echanger c'est cool (ne me remerciez pas pour cette phrase philosophique). 

Ce qui est VRAIMENT important au final c'est que vous partagiez les mêmes idées concernant la vie, le couple, que vous ayez la même vision des choses sur où vous voulez aller, comment... Bon évidemment, ça on ne peut pas le savoir au premier rencard. Mais si votre mec vous raconte que son rêve est d'aller vivre au milieu d'une tribu amazonienne en adoptant des lamas et que vous vous rêvez d'un duplex dans Londres, ça va être mal barré. L'important c'est d'avancer ensemble et d'avoir les mêmes idées de l'avenir. Bon dans les grandes lignes hein. On va pas chipoter. Si vous voulez un enfant mais que lui veut l'appler Jean Michel et toi Bryan, je pense que c'est conciliable (Jean-Bryan est un très joli prénom).

 

"Il ne sait pas que je n'aime pas les brocolis et que j'adore la levrette."

Je pense aussi que la clé du truc c'est la COMMUNICATION. Oui des années d'expériences pour en arriver à cette conclusion pertinente. Non sérieusement, parfois certaines me disent "je pense ça mais je ne sais pas comment lui dire", "il ne sait pas que je n'aime pas les brocolis et que j'adore la levrette". Moi je pense qu'il faut savoir parler de tout, même des choses gores, pas classes, mais surtout savoir parler de ses envies, sexuelles ou pas. Si franchement vous ne parvenez pas à dire à la personnes avec laquelle vous couchez "prends moi sauvagement dans les buissons" c'est quand même qu'il y a un souci... C'est drôle comme dévoiler nos corps, dévoiler notre chatte, ne nous posent aucun problème mais dès qu'il s'agit de PARLER de ses envies profondes il n'y a plus personne. C'est comme les sentiments vous me direz, notre génération biberonnée au porno peut bien souvent dire "baise-moi" mais "je t'aime" c'est souvent plus compliqué. Bref, je m'égare. 

Croyez-le ou non je suis effarée par le nombre de filles qui n'osent pas dire ce qu'elles pensent, ce dont elles ont envie à leurs copains, de peur de leur réaction. Evidemment certaines choses sont plus faciles à dire que d'autres et surtout tous les garçons ne sont pas aussi réceptifs mais PARLEZ bon sang de bonsoir, dites quand ça va mais aussi quand ça va pas. Sinon ça va droit dans le mur. C'est ce que je pense. Tout cela n'est qu'un immense ressenti par rapport à ce que je peux entendre à droite, à gauche. J'ai pas la prétention d'en savoir plus qu'un(e) autre.


 

M.Moule spécialiste en psychologie de la foufoune

Par contre si je peux aussi donner un dernier conseil, BALANCEZ vos putains de magazines féminins qui vous donnent des conseils sur comment faire la brouette irlandaise et avec M.Moule spécialiste en psychologie de la foufoune qui vous dira que la levrette c'est un truc de prolo et que plus tu es friquée, plus tu domines (allez voir là pour la réponse ultra pertinente) ou encore que la fellation c'est le ciment du couple et que celles qui ne la pratiquent ont une sexualité enfantine. Ou encore ces conneries comme quoi il y aurait une différence entre l'orgasme clitoridien qui serait celui de l'enfance, de la petite fille qui découvre son corps et l'orgasme vaginal qui serait celui de la vraie femme, même que quand t'entends ça tu as envie de dire TAAAAA GUEULE FREUD. Bref, les magazines type Elle, Grazia, Cosmo Glamour sont rigolos à lire, certes, mais ne prenez-pas ce qu'ils racontent au pied de la lettre par pitié. 

Chacun a sa façon de prendre son pied, à partir du moment où ça se passe entre adultes consentants, que tu prennes ton pied en te faisant attacher avec des lanières en cuir et tripatouiller avec un plumeau ou que tu préfères un sage missionnaire dans un champ de blé (les deux ne sont pas incompatibles d'ailleurs), on s'en fout.
C'était la sage parole du jour.

Bref, j'avais envie de réflexionner (oui je sais que ce verbe n'existe pas) là-dessus, parce que le sexe, le couple tout ça sont des sujets qui me passionnent. Oui je crois que vraiment ça m'intéresse de comprendre tout ça, de voir comment ça fonctionne, comment les gens gèrent les choses, comment les gens évoluent, notre rapport au corps, au couple, à l'amour, au sexe... Sur le sujet je ne peux que vous conseiller le dernier Les Inrocks spécial sexe où j'ai découvert énormément de choses, toutes plus WTF les unes que les autres, mais je vous en reparlerais sûrement ...




Toutes les photos sont de Chad Moore un photographe découvert grâce aux Inrocks et dont vous pouvez aller voir le site